Aller au contenu principal

Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l’alcool selon la législation en vigueur dans votre pays de résidence.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

"Vinsobres ou sobre vin, prenez-le sobrement"…

Depuis 1633, la devise de Monseigneur de Suarès (évêque de Vaison et grand amateur de ces vins) qualifie à merveille ce Cru de la Drôme provençale, aussi équilibré qu’aromatique. Cultivés avec passion par de jeunes vignerons enrichis de leur expérience et de leurs voyages, les vins de Vinsobres tirent leur richesse de l’assemblage des qualités de terroirs variés, riches et complémentaires. Très pierreux, rouges à bruns, les sols de l’appellation concentrent en effet la chaleur et permettent l’épanouissement précoce et la concentration des raisins. Issus principalement de Grenache et Syrah, ils produisent des vins rouges à couleur soutenue, au nez complexe et harmonieux et aux saveurs d’épices, aptes au vieillissement.

Vinsobres
Saveurs

Cépages & saveurs

Le Grenache, cépage traditionnel des Côtes du Rhône, représente plus de 70% des plantations sur la commune. La Syrah, qui réussit particulièrement bien sur les parcelles un peu plus fraîches représente un peu moins de 20%. Équilibrés, les vins de Vinsobres présentent des tanins soyeux et élégants, garants d’un excellent potentiel de garde. Gras et ronds, longs en bouche, ils sont tout en volume et gourmandise…

On y relève des arômes de fruits frais et de fruits transformés. Jeunes, ils ont des notes de cerise et cassis, évoluant vers les confitures de cassis et griotte, épices, poivre et aromates. La surface bio du vignoble dépasse déjà les 30% et le reste est généralement en viticulture raisonnée. À Vinsobres les idées et les ambitions se bousculent, la relève est assurée par une nouvelle génération de jeunes vignerons.  

Associez les saveurs de la région au Vinsobres

Découvrez les meilleurs accords mets et vins de la Vallée du Rhône. Des spécialités de la gastronomie locale sublimées par des vins de la région comme le Vinsobres pour faire vibrer de plaisir les papilles des plus gourmands.

Histoire

2006
2006

Naissance de l’AOC Vinsobres

Fief des Montauban, des Dauphins, des princes d’Orange et des d’Urre, le village de Vinsobres est d’abord occupé par les romains. Son nom dérive de Vinzobrio, qui en est la forme la plus ancienne, recensée en 1137.

Il provient du pré-celtique vintio (hauteur) et du suffixe celte briga (montagne). C’est en 1633, que Joseph Marie de Suarès Evêque de Vaison-La-Romaine, prononce la devise qui est aujourd’hui encore celle de tous les vignerons de ce terroir : « Vinsobres ou sobre vin, prenez-le sobrement ». Jusqu’alors classé en Côtes-du-Rhône Villages, le vin rouge de Vinsobres, devient en 2006 le premier Cru en Drôme provençale. 

Géographie

Territoire

Vinsobres bénéficie d’un positionnement géographique atypique et favorable, faisant de lui un cru méridional à fortes consonances septentrionales. Le vignoble est perché à une altitude allant de 200 à 450 mètres, en terrasses, aux confins des Préalpes d’un côté, face au Mont Ventoux de l’autre. 

Climat

Un véritable microclimat protège le village et son amphithéâtre de vignes. Les étés sont chauds et secs, tandis que les vents locaux, le Mistral et le Pontias, rafraîchissent les journées pour le premier et les nuits pour le second.

Les sols

Une grande diversité des sols

Orienté Nord Est/ Sud Ouest et culminant à plus de 500 mètres, le terroir de collines de Vinsobres se caractérise par une grande diversité des sols. Leur potentialité et leur richesse apportent aux vins une grande complexité. La commune de Vinsobres se caractérise par une répartition en classes d’altitude homogène, de 184 mètres à 509 mètres, pour une moyenne de 325 mètres. Le terroir de l’AOC se situe entre le bassin sédimentaire du Miocène de Valréas et celui du bassin de l’Aygues. Ce torrent montagnard méditerranéen vieux de plusieurs millions d’années qui charrie des matériaux détritiques grossiers, arrachés aux reliefs alpins.

Quatre types de sols se succèdent… Entre 10 et 50 mètres d’altitude au-dessus du lit de l’Aygues, le terroir est constitué de replats ou coteaux à pente modérée. Ensuite, de 230 à 350 mètres d’altitude, les hauts coteaux des collines, qui dominent les parties alluviales, sont constitués de matériaux du Miocène moyen et supérieur. Ces marnes ou marnes sableuses marines puis continentales, sont couronnées par des marnes et conglomérats du miocène terminal particulièrement riches en éléments grossiers. Au sommet des collines, on trouve de hauts plateaux très caillouteux. Ces matériaux ont été entaillés, puis comblés au Pliocène par des marnes plus ou moins conglomératiques au nord-est du village. 

En chiffres

Les chiffres
de l'appellation

100% rouge

Couleurs

29 hl/ha

Rendement moyen annuel

563 ha

Superficie de production

16 361 hl

Production totale

42%

Exportation

Découvrer le vignoble en chiffres

Découvrir les chiffres

Découvrez les saveurs de la Vallée du Rhône

Découvrez les meilleurs accords mets et vins de la Vallée du Rhône et laissez-vous tenter par nos idées recettes !

Découvrez les actualités des vins du Rhône

Restez informés avec le journal des vins de la Vallée !