Aller au contenu principal

Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l’alcool selon la législation en vigueur dans votre pays de résidence.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Lirac est l’un des crus les plus méridionaux de la Vallée du Rhône…

Il grandit, préservé et tranquille, à l’écart des sentiers battus. Pourtant, la vigne y est cultivée depuis l’antiquité et déjà au moyen âge, ce vignoble sur « la Côte » du Rhône faisait parler de lui pour la qualité de ses vins. L’appellation s’étend sur les meilleurs sols de quatre communes du Gard et se décline en trois couleurs. L’assemblage de vins issus de terroirs différents permet d’obtenir le style Lirac : puissant, structuré et aromatique, mais frais et toujours élégant. Une pépite à découvrir absolument !

Lirac
Saveurs

Cépages & saveurs

En rouge : le Grenache noir, la Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault offrent une robe rubis profond, des arômes de fruits rouges et noirs, de garrigue et d’épices. En vieillissant, ils tendent vers le cuir, la réglisse, la truffe et le cacao. Équilibrés, ils mêlent en bouche une belle puissance tannique et une rondeur caractéristiques. Leur potentiel de vieillissement est important. Les vins sont un mariage de finesse, d’élégance et de fraicheur.

En rosé : avec le Grenache noir, la Syrah et le Cinsault on est séduit par la fraise, la framboise et les fruits rouges. Onctueux mais dynamiques, la bouche est ample à la finale fraiche avec une très belle intensité aromatique. 

En blanc : le Grenache blanc, le Bourboulenc, la Roussanne et la Clairette auxquels se mêlent en mineur le Picpoul, la Marsanne ou le Viognier donnent aux vins une robe claire et lumineuse. Ils  révèlent des notes florales et fruitées. Avec le temps, ils évoluent vers le miel et les plantes de garrigue.

Associez les saveurs de la région au Lirac

Découvrez les meilleurs accords mets et vins de la Vallée du Rhône. Des spécialités de la gastronomie locale sublimées par des vins de la région comme le Lirac pour faire vibrer de plaisir les papilles des plus gourmands.

Histoire

1947
1947

Naissance de l’AOC Lirac

La vigne figure parmi les ressources locales depuis deux millénaires. Au XVIème siècle, les vins de Lirac, déjà très appréciés des grands de ce monde, sont présents sur les tables des grandes cours royales, en France et à l’étranger.

La commune de Saint-Laurent-des-Arbres porte encore les traces de ce passé fastueux : ancienne enclave du diocèse d’Avignon, elle abritait une vigne, appartenant aux évêques. Celle-ci, entourant le château du village, facilement reconnaissable avec son donjon à échauguette, produisait suffisamment de vin pour envoyer, de l’autre côté du fleuve, à titre de dîme, « cinq vaisseaux de vin rouge, pris à ras de cuve ». En 1904, le Comte Henri de Régis de Gatimel hérite du Château de Ségriès, encore présent aujourd’hui au sein de l’appellation. Le domaine ne tire alors ses ressources que de quelques céréales, de vers à soie et d’un modeste vignoble. En 1925, il décide de replanter le vignoble tel qu’il existait à l’ère romaine. l’AOC Lirac est classé cru des Côtes du Rhône le 14 octobre 1947.

Géographie

Territoire

Situé à 15 kilomètres au Nord-Ouest d’Avignon, sur la rive droite du Rhône, dans le département du Gard sur 4 communes, dont Roquemaure, le berceau des Côtes du Rhône, Saint-Laurent-des-Arbres et Saint-Géniès-de-Comolas, sur la rive droite du Rhône.

Climat

Influence méditerranéenne avec un ensoleillement exceptionnel (2 700 heures par an).

Les sols

Une géologie particulière

Aux extrémités de l’AOC - principalement sur la commune de Lirac, le vignoble est implanté sur les plateaux calcaires du Gard, recouverts d’une pellicule d’argile rouge et de cailloutis. Bien drainé, ce terroir donne des vins puissants, aux tanins solides et à l’important potentiel de garde. Au centre, comme à Saint-Laurent-des-Arbres, le vignoble est formé d’anciennes terrasses alluviales du Rhône, composées de galets de quartz roulés et d’argile rouge charriés depuis les Alpes, le tout posé sur un lit de sable.

Ces terrasses précieuses ont la même origine géologique (ère quaternaire) que Châteauneuf-du-Pape. Enfin, les pentes de ces terrasses laissent apparaître des sables mêlés de petits galets provenant des éboulements successifs de terrain. C’est le cas à Saint-Geniès de-Comolas, où les vins rouges sont plus fins et moins tanniques. 

En chiffres

Les chiffres
de l'appellation

85% rouge
5% rosé
10% blanc

Couleurs

30 hl/ha

Rendement moyen annuel

795 ha

Superficie de production

23 864 hl

Production totale

48%

Exportation

Découvrer le vignoble en chiffres

Découvrir les chiffres

Découvrez les saveurs de la Vallée du Rhône

Découvrez les meilleurs accords mets et vins de la Vallée du Rhône et laissez-vous tenter par nos idées recettes !

Découvrez les actualités des vins du Rhône

Restez informés avec le journal des vins de la Vallée !