1. Indescriptible… et irrésistible !

    Son histoire a connu de multiples rebondissements puisqu'il a failli disparaître… Originellement, il était exclusivement cultivé dans les Côtes du Rhône septentrionales (de Vienne à Valence)… avant de devenir un des cépages les plus appréciés en Californie. Aujourd’hui, ce cépage blanc se distingue autant par sa rareté que par la complexité de certains de ses arômes, si mouvants qu’ils échappent à la description.
    Capiteux, envoûtants, enivrants, insaisissables, dorés ou corsés : les vins blancs – très recherchés - issus de ce cépage unique du Condrieu et de Château-Grillet évoquent autant les fruits jaunes que les épices ou les fruits secs…

    Nos appellations

  2. Dans le verre

    Délicatesse, rondeur et Onctuosité

    Ses parfums imposants révèlent en bouche des arômes très corsés, d’une longueur admirable. Ce cépage donne des vins blancs fins, à corpulence grasse et onctueuse.

    Très parfumé et subtil, il révèle des arômes mouvants, de fruits jaunes (mangues, poires, pêches, abricot, coing), de fleurs fraiches (violette, iris, acacia),de musc et d’épices, mais aussi de fruits secs (amandes et noisettes grillées).

    Aimant réconcilier les contraires, ces vins secs donnent en bouche une étonnante sensation de moelleux. Réjouissant, le Viognier donne des vins d’épicuriens et suscite un plaisir immédiat : les Condrieu atteignent leur apogée en 2 ou 3 ans, devenant alors opulents et exotiques, le Château-Grillet - pourtant élevé de 12 à 18 mois en barriques - est prêt à la dégustation quelques temps après sa mise en bouteille.Il participe aussi discrètement à l'assemblage du Côte-Rôtie pour lui donner une pointe de violette.

    Pour le déguster, n’hésitez pas à l’associer à des asperges vertes, des sushis, des huitres, des quenelles sauce Nantua, du brochet ou des queues d'écrevisses, du Rigotte de Condrieu, un Picodon de la Drôme ou une galette aux amandes…

  3. Et la terre

    La star de Condrieu

    Le berceau du cépage Viognier se situe à Condrieu et sur les coteaux des villages voisins. Ce cépage n’était, jusqu'à une époque récente, planté qu’à cet endroit. La légende raconte que le Viognier est d'origine Dalmate, apporté en France par l'empereur Probus.

    Or, s’il tire bien son nom du celte vidu (bois), que l’on retrouve dans le toponyme savoyard Vions, une analyse de son ADN en 2004, réalisée par les chercheurs de l'Université de Californie à Davis, a montré son origine alpine, puisqu'un cépage du Piémont, le Freisa, en est très proche.

    Pratiquement inconnu au début des années 60 - il n’occupe alors que 28 hectares autour de Condrieu - il est presque anéanti par le Phylloxera. En 1986, il ne reste que 20 ha plantés en Viognier. Mais, connu grâce aux vins de Condrieu, il va s'exporter dans le Midi de la France et à l'étranger.

    Ce cépage s'épanouit sur les sols maigres, de granites pulvérulents, micas et calcaires pauvres. Peu fertile,son rendement oscille entre 20 et 30 hl/ha dans les bonnes années. Il exige un ensoleillement parfait pour développer au maximum tous ses fabuleux arômes.

  4. En balade

    En promenade dans nos vignobles...

    Partez à la découverte du Viognier !Il couvre aujourd’hui 2620 hectares et sa localisation en A.O.C. est circonscrite au nord des Côtes du Rhône septentrionales.

    À l'étranger, il est utilisé en Italie, Espagne, Grèce, Suisse ou encore Autriche. Mais c'est surtout l'un des grands cépages blancs américains, principalement utilisé en Californie. Il est également très populaire en Australie où il représente 70% de la surface plantée en blanc.

    Pour le découvrir sous nos latitudes, vous le trouverez fleuri début juin… et il arrivera à maturité début septembre.