Aller au contenu principal

Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l’alcool selon la législation en vigueur dans votre pays de résidence.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Le fleuron de la Vallée de la Drôme

Les Voconces, ancêtres des Diois, plongeaient les récipients contenant le vin en début de fermentation dans l’eau froide des torrents afin de le conserver pétillant. La Clairette de Die se dévoile comme le fleuron de la Vallée de la Drôme. C’est en effet la plus connue des appellations du Diois, et aussi la plus ancienne.

Clairette de Die
Saveurs

Cépages & saveurs

Clairette de Die Méthode Ancestrale : l’encépagement se compose de 75 % de Muscat à petits grains blanc minimum et de 25% de Clairette blanche et rose et de Muscat à petits grains rouge maximum. Sa robe est parsemée de fines bulles, pouvant aller du jaune très pâle au doré. Des parfums de fleurs blanches tels que la rose, l’églantine, le chèvrefeuille et les arômes de fruits à chair blanche se développent tout en finesse. C’est au cours de la fermentation en bouteille, que la prise de mousse a lieu naturellement. Une lente fermentation commence alors, pour ne pas perdre le sucre naturellement présent dans le raisin. Avant que le moût ne se transforme totalement en vin, il est mis en bouteille et conservé pendant plusieurs mois. Le sucre et les levures naturelles sont ainsi enfermés dans la bouteille. Elle s’arrête spontanément lorsque le vin effervescent atteint 7 à 8% d’alcool. 

Avec 100 % de Clairette, la Clairette de Die Brut est vinifiée selon une méthode, issue d’une double fermentation. Sa mousse très fine initie une grande légèreté en bouche. Il s’agit d’un effervescent clair et limpide, empreint de délicatesse.

Associez les saveurs de la région à la Clairette de Die 

Découvrez les meilleurs accords mets et vins de la Vallée du Rhône. Des spécialités de la gastronomie locale sublimées par des vins de la région comme la Clairette de Die pour faire vibrer de plaisir les papilles des plus gourmands.

Histoire

1942
1942

Naissance de l’AOC Clairette de Die

La plupart des écrits concordent pour dater l’installation de la vigne au cours du IIème siècle avant JC. En 70, Pline l’Ancien, auteur romain, témoigne dans son « Histoire Naturelle » de la fabrication d’un vin pétillant chez les Voconces, (les ancêtres des Diois).

La légende raconte que ce peuple aurait abandonné des jarres contenant du vin dans la rivière Drôme pendant tout un hiver et les aurait redécouvertes au printemps. Un précieux nectar, sucré et effervescent, serait né. On le connaît de nos jours sous l’appellation Clairette de Die. Le mot « clerette » apparaît pour la première fois en 1748 dans la correspondance d’un notaire de Châtillon-en-Diois.

L’extension du vignoble s’est poursuivie pour atteindre son apogée au milieu du XIXème siècle avec une surface du vignoble évaluée à 6 000 hectares. À partir de 1870, la crise phylloxérique ampute 80% du vignoble, seuls 1 000 hectares environ subsistent. D’abord vendue en tonneaux de 220 litres, c’est seulement en 1925 que commence à se développer la commercialisation de la Clairette de Die telle qu’on la connaît aujourd’hui : bouteille en verre, bouchon en liège et muselet pour une conservation optimale.

Elle fut longtemps confinée dans sa région d’origine à cause des difficultés de liaison entre ce pays montagnard et la Vallée du Rhône, et surtout à cause de l’instabilité de ce vin élaboré par la méthode ancestrale. Elle se fit enfin connaître au plan national grâce au désenclavement de cette région à la fin du 19ème siècle. En 1942, la « Clairette de Die » est reconnue en appellation d’origine contrôlée.

Géographie

Territoire

Ce vignoble de montagne, un des plus hauts de France est installé sur les versants dominant de la vallée de la Drôme. Les vignes nichées entre 200 et 700 mètres d’altitude, se succèdent sur des petites parcelles à flanc de coteau. Le territoire s’étend sur 30 communes.

Climat

Un climat marqué par les influences méditerranéennes néanmoins dégradées par la proximité des reliefs montagnards du Vercors.  Établi entre les Alpes et la Provence, ces deux influences lui permettent de profiter à la fois du soleil méditerranéen et de la fraîcheur alpine du Vercors. Les sommets sont enneigés tout l’hiver. En été, les journées sont très chaudes et les nuits plutôt fraîches.

Les sols

Une géologie particulière

Le relief y est très tourmenté et marqué par l’érosion des chaînons subalpins du secondaire. Le paysage est fermé par de hautes falaises qui imposent leur présence. Le vignoble repose sur des matériaux issus de l’érosion de ces calcaires mais également sur des sols développés sur des formations constituées d’alternance de marnes noires et de calcaires argileux.

En chiffres

Les chiffres
de l'appellation

100% blanc

Couleurs

58 hl/ha

Rendement moyen annuel

1 629 ha

Superficie de production

94 254 hl

Production totale

16%

Exportation

Découvrer le vignoble en chiffres

Découvrir les chiffres

Découvrez les saveurs de la Vallée du Rhône

Découvrez les meilleurs accords mets et vins de la Vallée du Rhône et laissez-vous tenter par nos idées recettes !

Découvrez les actualités des vins du Rhône

Restez informés avec le journal des vins de la Vallée !