Aller au contenu principal

Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l’alcool selon la législation en vigueur dans votre pays de résidence.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

« Ce que j’aime dans le bouchon, c’est qu’il vient d’une écorce d’arbre ! Et puis il soutient une économie locale, ancestrale, et il structure même un paysage », 

s’enthousiasme Rodolphe de Pins, propriétaire du Château de Montfaucon, dans le Gard. « Ce que je n’aime pas, c’est lorsqu’il est responsable de défauts dans le vin ! » s’insurge-t-il aussitôt.  Environ 5% de bouteilles seraient ainsi défectueuses. Quand le défaut est net, qu’on tombe sur une malheureuse bouteille imbuvable à cause d’un  goût de bouchon, on se dit juste « Oups, mauvaise pioche ! », même si on est un peu dégoûté… Mais quand le défaut est difficile à attribuer au bouchon, que le vin paraît simplement moins fruité et plus sec… Alors là, c’est plutôt « Waouh, pas terrible, ce vigneron… » Difficile à avaler, pour l’amateur de cru, et pour le vigneron ! Voilà des années de travail gâchées, un consommateur déçu, et le vigneron n’en saura sans doute jamais rien. Difficile d’accepter, à notre époque, qu’un fournisseur ne puisse garantir de meilleurs résultats.

Et le plastique, c’est fantastique ?

Les vignerons n’apprécient pas toujours ce matériau qui n’est pas neutre vis-à-vis du vin. Le débouchage peut être plus difficile, ce bouchon n’a pas la cote non plus auprès des amateurs de vins…

La capsule à vis

D’autres types de bouchage sont plus récents, comme la capsule à vis, qui offre une régularité sans faille. Elle permet de conserver les arômes, elle convient pour tous les types de vins. Mais seul le Nouveau Monde l’a adoptée. Pour les autres marchés, la capsule est réservée aux circuits courts, aux vins qui seront vite bus.

M. De Pins réserve le liège pour ses vins d’appellation Côtes du Rhône et ses crus, comme Lirac, car ses clients préfèrent quand ça fait « pop » ! Il utilise la capsule à vis pour ses vins d’entrée de gamme. Louis Barruol au Château Saint Cosme à Gigondas raisonne de même. « Pourtant, mes clients en sont vraiment satisfaits. La France est moins conservatrice qu’on ne le croit ! » note le vigneron avec humour.

Auteur
DUCRUET Julien

Cécile Vuchot

Oenologue et ingénieur agronome, rédactrice spécialisée vigne et vin depuis 1998

Découvrez nos appellations

Terroirs, sols, climat, cépages et arômes... découvrez, comme si vous y étiez, les appellations de la Vallée du Rhône !

Visitez les vignobles de la Vallée du Rhône

Bonnes adresses, itinéraires, événements... tous les lieux à découvrir absolument !