Planète Rhône

Le journal des vins de la Vallée du Rhône

Truffe et vin : classique ou fantastique ?

Truffe et vin : classique ou fantastique ?


Pour répondre à cette question, nous nous sommes approchés d’Olivier Bompas, sommelier, journaliste, auteur de livres et fin connaisseur des vins de la Vallée du Rhône.

 « La truffe est un met exceptionnel, que l’on utilise plutôt comme un condiment, voire quasi comme une épice. Son goût est à la fois puissant et raffiné, presque délicat », dit-il de ce champignon rare et recherché.

Parmi les classiques, se trouve évidemment le couple œuf et truffe, sur lequel il conseille d’apprécier des vins rouges issus de terroirs frais, tel un Côte Rôtie, un Cornas bien charnu, ou des vins de Roaix et de Gigondas au sud.

« Il faut rester simple avec la truffe, et ne jamais oublier qu’elle ne supporte que peu la cuisson. En revanche, elle aime bien tous les corps gras, auxquels elle communique volontairement ses senteurs. »

À partir de là, tout semble possible et la truffe ne s’oppose que peu à notre imagination d’accords avec les vins. Un vin blanc de Lirac savamment boisé et suffisamment vieilli pour montrer quelques arômes tertiaires sur un Brie de Meaux truffé ou des Saint Jacques avec un beurre truffé. Un rosé profond et puissant, type Tavel, pour quelques belles surprises gustatives ou encore un vin doux naturel des collines de Rasteau pour accompagner le summum de la gourmandise truffée selon Olivier Bompas : Une chantilly (sucrée) et truffée, pour accompagner une crème de marrons ou un fondant au chocolat.

« C’est absolument somptueux ! »