Planète Rhône

Le journal des vins de la Vallée du Rhône

Québec – le paradis vineux du grand nord

Les Québécois sont passionnés de vin !


6000 kilomètres séparent la Vallée du Rhône de Montréal soit 9 heures d’avion. Une sacrée distance. Mais ce Québec, aussi lointain qu’il nous paraît, est habité par des femmes et des hommes qui nous sont plus proches et semblables que nous ne croyons. Car les Québécois sont passionnés de vin ! De véritables amateurs dont la consommation atteint 29 bouteilles par an en 2011. La tendance s’est même accélérée sur les dix dernières années, avec une progression moyenne d’une bouteille par an.

Le Québec, c’est un marché de rouge et 72% des vins tranquilles vendus à la SAQ sont de cette couleur. Mais à l’instar des autres marchés, les autres couleurs  affichent toutefois des progressions 11% pour les rosés et de 8% pour les blancs par rapport à l’année précédente. Un marché qui correspond parfaitement aux vins de la vallée du Rhône.

Autre bonne nouvelle le vin français occupe une place importante dans le cœur et le palais des Québécois. La France est le premier fournisseur de vin du Québec, avec près d’un tiers du marché. Mais l’offre et la diversité sont grandes et le consommateur à le choix.

 

Savoir conseiller –l’importance de la formation interne au sein de la SAQ

Faire le lien entre la diversité des vins proposés et des clients plus ou moins avertis, c’est le travail de tout vendeur de vin et caviste. À la Société des alcools du Québec (SAQ) quelques 5000 employés et 185 conseillers en vin assurent ce travail dans 414 magasins. Une des clés de leur réussite incontestable réside dans  une formation régulière et continue des équipes.

Michel Goulet, conseiller à la formation auprès de la SAQ nous donne un aperçu de l’étendu des formations. 

« Nos conseillers en vin suivent des formations quatre fois par an, portant sur des thèmes aussi différents que la dégustation et la recherche de typicité d’un cépage ou d’une appellation, des accords mets et vins ou encore le potentiel de garde. »


Une dizaine d’employés a suivi une formation dans le vignoble rhodanien

Ces critères semblent d’ailleurs importants pour les choix des vins des clients de la SAQ, et jouent un rôle majeur dans les formations. Mais l’apprentissage des conseillers va beaucoup plus loin, notamment en organisant des formations dans le vignoble.  Ainsi, une dizaine d’employés de la SAQ a séjourné dans le Rhône en 2008 pour une formation de 2 semaines organisée en partenariat avec Inter Rhône. 

« Mais nous traitons peu les notions de terroir sauf pour démontrer rapidement leur effet sur le style ou les caractères d’un vin et pour aider les employés à comprendre l’impact de l’origine sur le vin. En fait, notre approche est très différente de celle en France; elle se veut moins encyclopédique si je puis dire […] Des éléments comme la notion d’accord vins et mets, le potentiel de garde ou la reconnaissance de tel vin par des chroniqueurs ou des guides spécialisés sont des éléments qui nous semblent plus utiles à transmettre aux employés puisqu’ils facilitent la proposition faite au client. »


De multiples supports de formation, pour un apprentissage complet

 Des supports de formation traditionnels, un système de e-learning et des séances de dégustation traitant d’une région particulière ou d’une catégorie de produits permettent aux vendeurs de la SAQ de se familiariser tout au long de l’année avec les produits, mais également avec le service à la clientèle, la santé et la sécurité.

La SAQ sait également bien s’entourer et aime proposer des informations venant directement de la source à ses employés. Régulièrement, le service de la formation organise des « conférences-dégustation » en compagnie de partenaires du monde entier, qui incluent la venue au Québec d’experts et de vignerons.

Ainsi, une action en collaboration avec Inter Rhône au mois de mai a permis à quelques 180 employés de la SAQ de se familiariser pendant trois jours avec les vins de la Vallée du Rhône, d’approfondir leurs connaissances et de découvrir la diversité gustative des vins de la région. Une autre cession de formation pour 150 conseillers s’est déroulée les 30 et 31 octobre.