Planète Rhône

Le journal des vins de la Vallée du Rhône

Le petit sommelier illustré

Petit lexique pour l’amateur de vin


Que ce soit lors d’une dégustation ou en commandant une bouteille au restaurant, vous avez tous vécu ce moment où le sommelier décrit un vin avec son oeil et son vocabulaire d’expert.

Amateurs ou novices, le langage des professionnels mérite parfois quelques éclaircissements ! Voici donc une liste - non exhaustive - des mots incontournables de la dégustation, pour vous permettre de comprendre, et éventuellement, de poser les bonnes questions !

 

Avant de goûter, qu’est-ce que je vois et sens ?

D’abord , il est important de s’attarder sur l’aspect du vin et son odeur. Votre vue et votre odorat vous donneront plein de renseignements pour mieux apprécier la dégustation.

L’intensité. L’intensité d’un vin fait référence à sa couleur. Elle est tantôt pâle, légère, soutenue ou foncée. Elle peut être profonde et parfois très sombre. Les sommeliers parlent généralement de la robe du vin. Dans une dégustation, l’oeil est le premier sens mobilisé. L’observation renseigne entre autres sur l’âge et la qualité de la marchandise.

Les jambes et les larmes.  Les jambes et les larmes d’un vin servent à en déterminer la teneur en sucre et en alcool. Il s’agit des traces laissées sur le bord du verre lorsque l’on fait tourner le vin. Plus il y a de larmes et de jambes qui se forment le long du verre, plus le vin est chargé en alcool et en sucre.

Le nez. Les arômes qui se dégagent lorsque le vin est au repos, constituent le premier nez. Une fois le vin légèrement remué, le deuxième nez apparaît laissant place à des arômes plus marqués.

Les arômes. Contrairement aux saveurs perceptibles par le goût, les arômes eux, s'appréhendent avec le nez. Il existe plus de 500 arômes différents dans le vin. Les arômes primaires sont directement liés au type de cépages utilisés. Les arômes secondaires sont issus de la fermentation. Les arômes tertiaires quant à eux, apparaissent en fonction de la méthode d’élevage utilisée (en cuve ou en barrique).

Cyril Del Moro, sommelier chez Flying Sommelier nous révèle l’existence d’un terme peu connu “Bretts : est un terme utilisé lorsque le vin est fermé ou faisandé. Le résultat est un vin aux arômes très réduits”.

 

Place à la dégustation

Une fois l’aspect visuel et olfactif analysé, place à l’exploration en goûtant le vin. Cette dernière étape constitue la note finale d’appréciation. Tout le monde n’a pas la même perception, et c’est aussi ça l’art de la dégustation !

Grumer le vin. Pour commencer la dégustation et permettre au vin de s’exprimer pleinement, on le grume. Vous connaissez sûrement ce drôle de bruit que font certaines personnes en prenant leur première gorgée ? On dit que l’on grume le vin. Cela consiste à faire entrer de l’air dans sa bouche afin de l’aérer.

Les saveurs. Les saveurs concernent l’amertume, le salé, le sucré et l’acidité. Par exemple, pour déterminer l’acidité d’un vin, on emploie les mots suivants : plat, mou, frais pour les moins acides, ou bien vif, nerveux, mordant et agressif pour les plus acides. De manière générale, on juge un vin selon cet équilibre.

Les tanins. Ils sont contenus dans la peau du raisin et ses pépins. Un vin chargé en tanins assèche la langue et parfois même le palais. Les tanins peuvent être fins, soyeux, veloutés ou à l’inverse, grossiers et rugueux. Cyril Del Moro, ajoute que “Lorsqu’un vin est tannique on peut également utiliser le terme charpenté pour le décrire”.

La longueur. Un vin peut être plus ou moins persistant en bouche. Cette longueur est à la fois aromatique et gustative. C’est en fin de bouche que l’on s'aperçoit de la longueur d’un vin. Cyril Del Moro, lui, affectionne le terme de Caudalie : “Cet ancien terme désigne la longueur en bouche. Il remplace les secondes : 3 caudalies, équivalent à 3 secondes. De nos jours, les sommeliers utilisent plutôt le terme de persistance aromatique du vin”.

Tout ce vocabulaire qui n’était autrefois qu’une charmante cacophonie à vos oreilles est désormais maîtrisé. Vous voilà donc prêts à apprécier et comprendre les prochaines explications oenologiques des professionnels du vin !

 

Crédits photo : Prins