Planète Rhône

Le journal des vins de la Vallée du Rhône

... aujourd’hui, les Vins du Rhône se portent bien.

Production, exportations, marketing international, oenotourisme…


 

  • Le boom des exportations 

    Depuis 3 ans, les exportations des Côtes du Rhône progressent à un rythme accéléré partout dans le monde. En 2011, c’est en Asie et en Amérique du Nord qu’elles enregistrent les plus fortes croissances : + 22 % aux USA, + 9,5 % au Canada, + 52 % au Japon et + 101 % en Chine ! Tous les professionnels constatent une accélération sur les marchés chinois et coréen. En 4 ans, les exportations en Chine ont ainsi été multipliées par 4. En Europe, malgré la crise, les marchés offrent de belles opportunités. Les consommateurs appréciant l’excellent rapport plaisir /prix des vins de la Vallée du Rhône, notamment au Royaume-Uni (+ 22,5 % en valeur) et en Belgique (+ 12 % en valeur). 

 

  • États-Unis : de l’inédit pour une communication ciblée 

    Afin de soutenir les professionnels dans leur conquête de ces nouveaux marchés, l’interprofession investit 60 % de son budget de promotion à l’export. Parmi les raisons de son succès, le choix d’une communication très ciblée. Aux États-Unis, où Inter Rhône concentre sa communication sur les grandes villes du Nord Est, telles que New York ou Chicago, à travers des formations, l’animation d’un réseau de prescripteurs et des animations sur les lieux de vente… Elle travaille directement avec les distributeurs et multiplie les initiatives inédites.

 

  • Le marché américain : quels enjeux ? 

    Aujourd’hui 60 millions d’américains boivent du vin. La consommation se développe, surtout sur les côtes Est et Ouest. L’avenir des Vins du Rhône sur ce marché ? Il réside dans sa capacité à séduire les trentenaires. Parmi les leviers prioritaires : une présence accrue sur le milieu de gamme avec des vins très compétitifs.   

 

  • Asie : opération séduction  

    En Asie, l’accent est mis sur la formation, l’organisation de séminaires afin de faire découvrir les appellations de la région. En 2011, ils ont accueilli 500 professionnels dans 5 villes, dont 78 % d’importateurs. Le format original de ces séminaires - le portrait chinois pour associer les vins à la musique, aux fleurs… - a favorisé la participation active du public, la mémorisation et une véritable adhésion, comme on peut le lire sur Sina Weibo, le Twitter chinois : "Franchement, 80 % des séminaires sur le vin sont ennuyeux. Des phrases polies, une vraie perte de temps. Mais cette fois c’était différent, les séminaires de la vallée du Rhône étaient vraiment réussis. Tout le monde se souvient de leur pub sexy, et les séminaires de Pékin et Shanghai les 19 et 20 ont repris le concept "des Gouttes de Dieux", pour laisser place à l’imagination. Vraiment très intéressant !". A tel point que 99 % des participants souhaitent participer aux prochains séminaires. En Corée, Inter Rhône anime des ateliers associant cuisine coréenne et vins du Rhône, à destination de la presse vin et gastronomie, comme du grand public. Sept journalistes et deux bloggeuses ont ainsi participé à un atelier mettant en valeur six appellations de la région. Les retombées immédiates des participantes, sont très encourageantes : Mi Kyung Jung, journaliste de la revue Women Sense (journal féminin qui tire à 80 000 exemplaires) a déclaré à l’issue de la soirée : "Je suis tombée amoureuse des vins de la Vallée du Rhône. (…) J’ai enfin trouvé les vins qui m’ouvrent les papilles ! C’était un repas de bonheur avec d’excellents vins et plats, et une ambiance très sympa."

 

  • En France : les vins du Rhône surfent sur les tendances 

    En France, les Vins du Rhône continuent de convaincre et de séduire les consommateurs grâce à de nombreuses actions de communication. Cette année, au-delà de la campagne radio grand public et de sa participation renforcée à Vinisud, Inter Rhône a ainsi développé un important volet Formation en partenariat avec les écoles hôtelières. Afin de suivre l’évolution des consommateurs, notamment en restauration, Inter-Rhône développe le concept 'Bistronomiquement Rhône' afin d'enrichir l'expérience de dégustation des vins du Rhône.

     

  • Le Rhône : N°1 dans les bars à vin en France

    Inter Loire vient de publier une étude très complète sur la consommation et les bars à vin réalisée par l’institut Ipsos. Elle révèle notamment que les vins de la Vallée du Rhône sont les plus représentés sur la carte des vins de ces bars (66 %), viennent ensuite la Bourgogne (65 %), la vallée de la Loire (62 %), les Bordeaux (57 %), le Languedoc-Roussillon (55 %), le Beaujolais (38 %), le Sud-ouest – Gascogne (31 %), l’Alsace (28 %) et enfin la Provence (27 %).

 

  • Oenotourisme : promotion d’une offre de qualité 

    Depuis 2003, Inter Rhône se mobilise pour un oenotourisme de qualité dans la région. En 2011, plus de 400 caveaux avaient adopté sa charte d’accueil et fait l’objet d’un audit indépendant pour obtenir les 1, 2 ou 3 feuilles, véritables repères de qualité. Elle s’est dotée d’une palette efficace d’outils de promotion, allant des brochures aux participations aux salons internationaux et fêtes locales. Depuis 2011, elle mise sur le site www.vins-rhone-tourisme.com, qui attire déjà de nombreux internautes. Parmi les pages les plus vues : les informations pour les entreprises et les routes des vins. Et cela devrait encore s’accélérer en 2012… Premier objectif, la création d’un véritable réseau œnotouristique grâce aux Comités Départemental et Régional du Tourisme (CDT et CTR) et les Logis de France. Avec pour mission de développer une offre plus complète, proposant des randonnées vertes et des parcours à vélo dans les vignes qui séduiront les touristes venant dans la région pour d’autres motifs que le vin. Ensuite, la diffusion du guide "Sur les routes des vins de la Vallée du Rhône", édité par le groupe Hachette à 18 000 exemplaires. En France, en Belgique, en Suisse et au Québec, ce guide bénéficie déjà d’un exceptionnel réseau de diffusion en librairies francophones. Enfin, les vignobles du Rhône sont également présents dans les campagnes de communication d’Atout France aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Belgique et en Allemagne… autant de marchés sur lesquels se rencontrent les Vins du Rhône, comme les principales clientèles touristiques de la région.