Planète Rhône

Le journal des vins de la Vallée du Rhône

360°C sur les vins

Quelle température pour quel vin ?


Nous savons tous que la température de service du vin est très importante. Mais comment cela se concrétise ? Faites le test ! Déguster un vin à une température inadéquate et vous risquez d’être bien déçu ! Prenons l’exemple d’un vin blanc sec servit à une température élevée. Il perd toute la fraîcheur et l’acidité recherchée. La température du vin met en exergue ses qualités organoleptiques !

 Le chaud, le froid et leurs effets

 Une température de service élevée, accentue l’effet “feu” en bouche, dû à l’alcool présent dans le vin. La chaleur fait ressortir également le côté gras d’un vin, comme une noisette de beurre fond sous le soleil. Délicatement présentes, ces qualités peuvent être très appréciées, mais en excès elles peuvent desservir un vin, le rendant lourd et sans fraîcheur. À l’opposé, un vin servi  frais, voit ses tanins et son acidité renforcés. Une fois encore, le bon dosage est de rigueur, au risque de se retrouver devant un vin complètement aseptisé et figé par le froid, sans contrastes et sans arômes. Il faut donc s’adapter, suivant la couleur et le caractère de chaque vin, à la température qui le flatte le mieux ! Comme souvent, c’est une histoire d’équilibre subtil !

 Les couleurs, les caractères et leurs exigences

 En règle générale on a tendance à servir un vin rouge à température ambiante et un vin blanc plutôt frais. Un peu rapide comme raccourci ! Voyons voir...

Sur une échelle de 6 °C à 18 °C

Les rouges

Majoritairement, les rouges se dégustent entre 16°C et 18° C. Mais la température idéale varie en fonction des tanins et de l’acidité du vin. Les vins rouges intenses et épicés préfèrent une température entre 16°C et 18°C. La chaleur a une action bénéfique en apaisant leurs tanins et en dévoilant toute leur rondeur et leur gras. Cependant, cette règle ne s'applique pas aux vins plus légers. Plus acides et moins tanniques, une fraîcheur entre 11°C et 16 °C apporte à contrario vivacité et intensité.

Les blancs & rosés

Par nature, les vins blancs sont plus acides que les vins rouges. C’est leur fraîcheur et acidité qui est intéressante à dévoiler, en les servant froids. Ceci étant dit, entre un vin blanc intense de garde et un vin blanc sec, les températures recommandées varient. Un vin blanc sec se sert assez froid pour renforcer sa fraîcheur et son acidité (8°C à 11°C). Un vin blanc intense, de garde, lui, se déguste à une température plus élevée autour de 11°C à 13°C pour valoriser sa rondeur, son côté gras et plus sucré. Pour les rosés, même topo que pour les blancs secs, du froid s’il vous plaît !

 Les moelleux, les liquoreux & les vins doux

Sucre et chaleur : attention danger ! Les vins moelleux très sucrés, aiment une température un peu fraîche (8°C à 11°C) pour contrebalancer leur douceur. Les vins doux eux, supportent des températures plus élevées, entre 14°C et 18 °C.

Les vins pétillants

Déguster très froid, entre 6°C et 11°C, pour exhausser l’acidité du vin et la finesse des bulles ! Vous souhaitez mettre en pratique ces explications sur un vin blanc ce soir ? Voici une petite astuce express, bienvenue pour les imprévus ! En moins d’une heure, refroidissez votre vin en plaçant votre bouteille dans un seau rempli à moitié d’eau et de glaçons puis ajoutez 3 cuillères à soupe de sel. Il fera tomber la température encore plus rapidement !

Crédits photo: © Alain Reynaud - Photothèque Inter Rhône