Visan

Côtes du Rhône Villages

Bienvenue dans l’Enclave des Papes !

  1. Superposition de couleurs et parfums charmeurs. Paysages aux rondeurs féminines, Visan est un village aux vins suaves dont la finesse est relevée de notes épicées.
    Christophe Tassan

    Sommelier Ambassadeur du Rhône

    Devenue terre papale en 1344, Visan a hérité de ce passé l’appartenance à ce territoire original : un morceau de Vaucluse, isolé au milieu de la Drôme provençale, appelé l'enclave des Papes. Vous êtes ici au royaume du pin d’Alep, de la lavande, de la truffe et… de la vigne, cela va de soi ! Visan c’est aussi un vignoble classé Côtes du Rhône Villages communal, depuis 1966.
    Blotti tout autour du village, le vignoble visanais recouvre la moitié de sa superficie. Parti à la conquête des collines pour profiter des meilleures expositions, il descend en pentes douces et ourlées jusqu’à la plaine enchantant le regard du visiteur. Ici, l’on vient tant pour la quiétude des paysages que la découverte des richesses locales. Planté sur des sols argilo-calcaires, le vignoble fait la part belle au grenache et à la syrah qui, combinés à d’autres cépages, carignan, mourvèdre, donne sur ce terroir septentrional des rouges dominés par la finesse et l’élégance. Au nez, ils évoquent les fruits rouges, les épices et s’enrichissent de notes minérales caractéristiques de leur personnalité. S’ils tiennent le haut du pavé, ils laissent une petite place aux rosés et aux blancs dans la gamme. Les premiers, à la fois floraux et fruités, dessinent un palais frais, parsemé de notes poivrées. Les seconds affichent des arômes et des saveurs d’agrumes, de pêche et d’abricot. Délicats, ils font dans le gras et l’onctuosité.

    Cépages et saveurs




    Les vins rouges de l’appellation héritent de la puissance et la rondeur du grenache (50% au minimum de l’assemblage), du fruité de la syrah et de la persistance aromatique du mourvèdre (20% au minimum pour ces deux derniers cépages). Ils ont un beau potentiel de garde de plusieurs années.

    Les rosés fruités et poivrés sont bien agréables avec 50% minimum de grenache et 20% de syrah et/ou de mourvèdre au minimum. Les cépages blancs (grenache, clairette …) doivent représenter au maximum 20% de l’assemblage. Ce sont des vins à boire dans les premières années, frais.
    Les blancs aux notes d’agrumes sont faits ici de grenache blanc, de clairette blanche, de bourboulenc blanc et de viognier blanc pour plus de 80% de l’assemblage. Ce sont des vins qui s’apprécient dans leurs premières années.
    Les vins rouges de l’appellation titrent à 12,5% minimum en degrés d’alcool, alors que les rosés et les blancs doivent atteindre au moins 12%.

  2. Histoire

    Des traces de vie de l’époque gallo-romaine ont été découvertes à Visan, attestant de l’occupation des lieux dans l’Antiquité. La vigne y était déjà implantée sous Probus, au IIIe siècle. Dès 1250, Visan possédait son pressoir communal. Un temps propriété des Templiers, Visan devient terre papale en 1344.

    La Confrérie des vignerons de Visan, première de la région et l’une des premières de France, fut créée en 1475 et resta en activité jusqu'en 1792. Elle a été remise à l'honneur en 1978, lors de la tenue de la première fête des vins du village. Lors de son chapitre d'été, elle se rend en cérémonie à Notre-Dame-des-Vignes pour faire bénir un cep de vigne qui est ensuite brûlé solennellement sur la place du Marot lors de la danse de la ‘souco’ (‘souche’ ou ‘pied de vigne’ en provençal).

    En 1967, Visan fut classé en Côtes du Rhône Villages Visan.


    Voir le cahier des charges de l'appellation (INAO)

    1967
    Création de l'AOC Visan
  3. Géographie

    Le vignoble est situé sur la commune de Visan, dans le département du Vaucluse (Enclave des Papes).

    Climat

    Climat d'influence méditerranéen modifié sous l'influence du mistral.

  4. Sols

    Argilo-calcaires rouges caillouteux.

  5. Les chiffres de Visan

    Superficie de
    production

    414 hectares

    Production totale

    12 484 hl

    Couleurs

    • 92% Rouge
    • 4% Blanc
    • 4% Rosé

    Rendement
    moyen annuel

    30 hl/ha

    *Chiffres de l'exportation selon la dernière étude de flux

    Source : déclaration de récolte 2013