Vinsobres

« Vinsobres ou sobre vin, prenez-le sobrement »

Les vins de Vinsobres tirent leur richesse de l’assemblage des qualités de terroirs variés, riches et complémentaires.

  1. Frais, charnu, Vinsobres offre un puzzle abouti de bois, de coteaux, de plateaux et de petits îlots à l’ombre protectrice et délicieuse.
    Christophe Tassan

    Sommelier Ambassadeur du Rhône

    « Vinsobres ou sobre vin, prenez-le sobrement »… depuis 1633, la devise de Monseigneur de Suarès (évêque de Vaison et grand amateur de ces vins) qualifie à merveille ce Cru de la Drôme provençale, aussi équilibré qu’aromatique. Cultivés avec passion par de jeunes vignerons enrichis de leur expérience et de leurs voyages, les vins de Vinsobres tirent leur richesse de l’assemblage des qualités de terroirs variés, riches et complémentaires. Très pierreux, rouges à bruns, les sols de l’appellation concentrent en effet la chaleur et permettent l’épanouissement précoce et la concentration des raisins. Issus principalement de Grenache et Syrah, ils produisent des vins rouges à couleur soutenue, au nez complexe et harmonieux et aux saveurs d’épices, aptes au vieillissement.

    Cépages et saveurs




    Pour les rouges, le Grenache, cépage traditionnel des Côtes du Rhône, représente plus de 70% des plantations sur la commune. La Syrah, qui réussit particulièrement bien sur les parcelles un peu plus fraîches représente un peu moins de 20%. Équilibrés, les vins de Vinsobres présentent des tanins soyeux et élégants - garants d’un excellent potentiel de garde. Gras et ronds, longs en bouche, ils sont tout en volume et générosité… On y relève des arômes de fruits frais et de fruits transformés. Jeunes, ils ont des notes de cerise et cassis, évoluant vers les confitures de cassis et griotte, épices, poivre et aromates.

  2. Histoire

    Fief des Montauban, des Dauphins, des princes d'Orange et des d'Urre, Vinsobres est d’abord occupé par les romains. Son nom dérive de Vinzobrio,sa forme la plus ancienne de Vinsobres, recensée en 1137. Elle provient du pré-celtique vintio (hauteur) et du suffixe celte briga (montagne).. C’est en 1633, que Joseph Marie de Suarès, prononce la devise qui est aujourd’hui encore celle de tous les vignerons de ce terroir : « Vinsobres ou sobre vin, prenez-le sobrement Jusqu'alors classé en Côtes-du-Rhône Villages, le vin rouge de Vinsobres, devient en 2006 la première appellation locale des Côtes-du-Rhône en Drôme provençale.



    Voir le cahier des charges de l'appellation (INAO)

    2006
    Création de l'AOC Vinsobres
  3. Geographie

    il s’étend uniquement sur la commune de Vinsobres sur 7 km en coteaux, en Drôme provençale…

    Climat

    Climat d’influence méditerranéen. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée en latitude des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. La commune de Vinsobres jouit d’un très bon niveau de rayonnement.

  4. Sols

    Orienté Nord Est/ Sud Ouest et culminant à plus de 500 mètres, le terroir de collines de Vinsobres se caractérise par une grande diversité des sols : leur potentialité, leur richesse apportent à ses vins toute leur complexité. Leur complémentarité leur assure une grande harmonie. La commune de Vinsobres se caractérise par une répartition des classes d’altitude homogène, de 184 mètres à 509 mètres, pour une moyenne de 325 mètres.
    Le terroir de l’AOC se situe entre le bassin sédimentaire du Miocène de Valréas et celui du bassin de l’Aygues – ce torrent montagnard méditerranéen vieux de plusieurs millions d’années qui charrie des matériaux détritiques grossiers, arrachés aux reliefs alpins.
    Quatre types de sols se succèdent… Entre 10 et 50 mètres d’altitude au-dessus du lit de l’Aygues, le terroir est constitué de replats ou coteaux à pente modérée. Ensuite, de 230 à 260 mètres, puis de 260 à 350 mètres et enfin plus de 350 mètres ; là, les hauts coteaux des collines dominant les parties alluviales sont constitués de matériaux du Miocène moyen et supérieur. Ces marnes ou marnes sableuses marines puis continentales, sont couronnées par des marnes et conglomérats du miocène terminal particulièrement riches en éléments grossiers. Au sommet des collines, on trouve de hauts plateaux très caillouteux. Ces matériaux ont été entaillés, puis comblés au Pliocène par des marnes plus ou moins conglomératiques au nord-est du village.

  5. Les chiffres de Vinsobres

    Superficie de
    production

    441 hectares

    Production totale
    en 2012

    12 393 hl

    Couleurs

    • 100% Rouge

    Commercialisation

    12 453 hectolitres

    Exportation*

    42% export international

    Rendement
    moyen annuel

    28 hl/ha

    *Chiffres de l'exportation selon la dernière étude de flux

    Source : déclaration de récolte 2013