Saint-Pantaléon-les-Vignes

Côtes du Rhône Villages

Cap sur la Drôme provençale où la lavande alterne avec l’olivier.

  1. Ordonné, organisé, Saint-Pantaléon-les-Vignes, reflète le consentement maternel de la nature pour le travail de l’homme. Le vin y est équilibré, aimable.
    Christophe Tassan

    Sommelier Ambassadeur du Rhône

    La vigne pousse dans ce petit village depuis des siècles. Aussi en 1918, le conseil municipal, désireux de faire reconnaître cette particularité, propose d’ajouter « les vignes » au nom de la commune Saint-Pantaléon, ce qui fût fait dans la foulée.
    Pour faire la connaissance de ce village, cap sur la Drôme provençale où la lavande alterne avec l’olivier. Au cœur de ce paysage loge ce petit vignoble de 400 hectares posé au pied de la montagne de la Lance. Ainsi protégé des vents et idéalement exposé à l’Ouest, il s’endort au soleil couchant. De sorte que les raisins mûrissent lentement et régulièrement pour se concentrer de manière harmonieuse. Plantés sur des sols argileux, ils donnent des rouges fins et soyeux, équilibrés sur des notes de fruits. Les rosés possèdent une silhouette ronde et souple, des arômes de fraise des bois et quelques notes florales. Les blancs, beaucoup plus rares, sont dans le même registre. En septembre, vous pourrez assister à la cérémonie du Ban des vendanges. Au cours de cette dernière, le plus jeune et le plus vieux vigneron, assistés d’un magistrat, décident de la date des vendanges. Une tradition qui existe depuis deux siècles.

    Cépages et saveurs




    Les vins de l’appellation tirent leur force d’un assemblage équilibré. Principaux cépages employés, le Grenache, vigoureux et fertile, qui résiste au vent et à la sécheresse et confère rondeur, arômes fruités et épicés… et la Syrah, sa richesse aromatique et ses tannins marqués.
    Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
    Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).

  2. Histoire

    L'histoire de l’AOC est intimement liée au vin : on estime que la consommation y a débuté dès le milieu du VIe siècle avant JC. De nombreux vases à vin et récipients vinaires sont ainsi fabriqués dans la région. Au Xe siècle, la plaine accueille l’édification d’une abbaye bénédictine. Un important vignoble est alors implanté tout autour et une population de paysans et d'artisans s'installe sous la protection des clunisiens. La dénomination géographique Saint-Pantaléon-Les-Vignes a été reconnue par décret de l'INAO, publié au Journal Officiel, en 1969.

    Voir le cahier des charges de l'appellation (INAO)

    1969
    Création de l'AOC Saint-Pantaléon-les-Vignes
  3. Géographie

    L’appellation est située sur la commune de Saint-Pantaléon, au sud du département de la Drôme sur la route de Nyons.

    Climat

    Climat d'influence méditerranéenne. Bercé par le mistral qui l’assainit, le vignoble bénéficie surtout d’un exceptionnel climat à quatre temps : deux saisons sèches, (une brève en hiver et une très longue en été) ; deux saisons pluvieuses, une en automne (avec des pluies très abondantes) et une au printemps. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. Les hivers sont doux. Les précipitations sont peu fréquentes et la neige rare.

  4. Sols

    Le terroir de l’appellation est constitué de coteaux argilo-calcaires à cailloutis et de dépressions sablonneuses. Ses vignes s’épanouissent donc sur une terre un peu grasse - constellée de pierres blanches plus ou moins dures,et un sol équilibré. Facile à travailler, il est perméable à l’eau et à l’air, mêlant l’argile et sa fraîcheur aux propriétés filtrantes des pierres calcaires. Ce terroir s’exprime dans le verre, à travers des vins ronds sans être gras, et un fruit intact.

  5. Les chiffres de Saint-Pantaléon-les-Vignes

    Superficie de
    production

    22 hectares

    Production totale

    888 hl

    Couleurs

    • 100% Rouge

    Rendement
    moyen annuel

    41 hl/ha

    *Chiffres de l'exportation selon la dernière étude de flux

    Source : déclaration de récolte 2016