Saint-Gervais

Côtes du Rhône Villages

À chaque village sa légende ! À St-Gervais, dont le vignoble fut érigé par les Romains, on dit que l’Église recouvrirait un temple dédié à Jupiter…

  1. Abrité, sauvegardé, Saint-Gervais est un coin de terroir sablonneux, quelquefois calcaire, où les vins s’expriment en légèreté, avec le seul désir de faire naître une sensation de souplesse.
    Christophe Tassan

    Sommelier Ambassadeur du Rhône

    À chaque village sa légende ! À St-Gervais, dont le vignoble fut érigé par les Romains, on dit que l’Église recouvrirait un temple dédié à Jupiter… Lorsque l’on sait que Bacchus est né de la cuisse de celui-ci, le destin de ce village était tout tracé !
    Des vestiges, datant de l’époque romaine, ont d’ailleurs été mis à jour : poteries, tombes, traces d’habitat… Mais le véritable essor de ce vignoble du département du Gard a eu lieu après le phylloxéra, ce puceron de la vigne qui ravagea une grande partie de la viticulture européenne à la fin du XIXe siècle. Le vignoble de St-Gervais s’est d’abord reconstitué dans la vallée de la Cèze pour retrouver une extension importante sur les coteaux il y a une trentaine d’années. Animés par cet esprit de reconquête doublé de celui de la qualité, les vignerons ont obtenu le classement en côtes du Rhône villages communal en 1977. Aujourd’hui, ils cultivent ce vignoble sur 130 hectares, jouant dans leurs assemblages la combinaison du grenache, de la syrah, du mourvèdre et du cinsault. Orientée est/ouest, plantée sur des gréseux et des cailloutis, la vigne donne naissance à des vins rouges onctueux aux arômes de fruits rouges et d’épices fines pour un plaisir immédiat. Les rosés se distinguent par leur gras et leur longueur en bouche. Les blancs, éclatants, se parent de jolies notes florales.

    Cépages et saveurs




    L’assemblage des vins rouges de l’AOC doit contenir 50% de grenache minimum, accompagné de 20% minimum de syrah et/ou de mourvèdre. Les autres cépages admis par l'appellation ne peuvent dépasser 20% maximum. Ces vins peuvent être gardés quelques années.
    Pour les rosés, l’encépagement doit être majoritairement réservé au grenache, complété par la syrah et/ou le mourvèdre à hauteur de 20% minimum. Les cépages blancs (grenache, clairette, marsanne, roussanne, bourboulenc et viognier) ne doivent pas dépasser 20%. Ce sont des vins de table à boire de suite.
    Les vins blancs de l’appellation doivent contenir 80% des cépages suivants : grenache blanc, clairette blanche, marsanne blanche, roussanne blanche, bourboulenc blanc, viognier blanc. Les blancs de Saint Gervais sont à boire jeunes.
    Le degré alcoolique minimum pour les vins rouges de l’appellation est de 12,5°, pour les rosés et les blancs il doit atteindre 12°.

  2. Histoire

    La colonisation romaine a laissé des traces visibles à Saint Gervais : les ruines de plusieurs villas et fabriques qu’on peut admirer dans les plaines. Les Romains ont contribué au développement de la culture de la vigne dans la région, en faisant rayonner la réputation des vins de Saint Gervais. Les sarrasins et les wisigoths sont également passés par Saint Gervais au cours de leurs migrations, laissant derrière eux quelques sites funéraires.
    Pendant des siècles, la polyculture est restée le principal système d'exploitation agricole à Saint Gervais. Peu à peu, la vigne a conquis le terrain au fond des vallons puis sur les plateaux de la vallée de la Cèze pour retrouver depuis une trentaine d'années une extension importante. La recherche constante de la qualité a valu aux vins de Saint-Gervais leur classement en Côtes du Rhône Villages avec dénomination géographique en 1974.


    Voir le cahier des charges de l'appellation (INAO)

    1974
    Création de l'AOC Saint-Gervais
  3. Géographie

    Le vignoble s'étend au bord de la Cèze sur le territoire de la commune de Saint Gervais, dans le département du Gard.

    Climat

    Climat d'influence méditerranéen.

  4. Sols

    Gréseux sur pentes d'argiles rouges ; sols à cailloutis sur le plateau.

  5. Les chiffres de Saint-Gervais

    Superficie de
    production

    71 hectares

    Production totale

    2 730 hl

    Couleurs

    • 93% Rouge
    • 7% Blanc

    Rendement
    moyen annuel

    38 hl/ha

    *Chiffres de l'exportation selon la dernière étude de flux

    Source : déclaration de récolte 2016