Roaix

Côtes du Rhône Villages

Dans ce village du Vaucluse, la vigne couvre plus de 85% des terres cultivées...

  1. Fougueux mais accueillant, Roaix offre des vins de caractère à l’accent rocailleux, à l’équilibre d’une élégante rusticité.
    Christophe Tassan

    Sommelier Ambassadeur du Rhône

    Septentrional, ce petit vignoble du Vaucluse, jouxte la Drôme provençale frontalière. Sur 450 hectares, il affiche une récolte moyenne de 4 000 hectolitres par an. Tout en coteaux, il partage la même colline que son prestigieux voisin de Rasteau, il produit des vins rouges corsés, structurés et, qualité remarquable, assortis d’une étonnante fraîcheur. Une plus partie de l’aire d’appellation a investi la plaine que l’on aperçoit depuis la route. Ici, les rouges se font plus friands, et c’est aussi la terre d’élection des blancs et des rosés, dont les quantités restent toutefois confidentielles. Dans cette partie, la vigne repose sur des sols légers et sableux. Sur les coteaux, ils mêlent galets roulés, argile rouge et argile grise.
    Pour s’y rendre, il suffit d’emprunter la fameuse route des Dentelles de Montmirail et, à hauteur du village de Rasteau, de bifurquer sur la droite. On en profite pour découvrir les célèbres villages hauts perchés, Séguret, Sablet… Une balade riche en émotions.

    Cépages et saveurs




    L’encépagement des vins rouges tranquilles de l’appellation comprend plus de 50 % de grenache noir, 20% minimum de syrah et/ou de mourvèdre, accompagnés d’autres cépages admis à hauteur de 20% maximum. Ils partent d’un bouquet d’arômes de fruits à noyaux pour évoluer avec le temps vers des notes de cuir et de truffes. Ce sont des vins de grande garde, pouvant attendre plus de dix ans.
    Les rosés doivent contenir 50% minimum de grenache, 20% de syrah et/ou Mourvèdre, et au maximum 20% d’autres cépages admis. Les cépages blancs (grenache, clairette, marsanne, roussanne, bourboulenc et viognier) ne peuvent dépasser 20% de l’assemblage. Vinifiés par saignée ou par pressurage, les rosés de l’appellation peuvent être gardés entre 2 et 4 ans.
    Dans la composition des blancs de l’AOC Côtes du Rhône Villages dominent à plus de 80% le grenache blanc, la clairette blanche, la marsanne blanche, la roussanne blanche, le bourboulenc blanc, Viognier blanc.
    Le degré alcoolique minimum des vins de l’appellation doit atteindre 12,5% pour les rouges et 12% pour les rosés et les blancs.

  2. Histoire

    Roaix se trouve sur la route de l'étain qui passait par la vallée du Rhône pendant l’âge du bronze. Un hypogée (site funéraire) atteste l’occupation des lieux dès l’âge du cuivre.
    Au XIIe siècle les Templiers créèrent à Roaix une Commanderie, qui développa la culture de la vigne sur ses terres. Après la dissolution de l'Ordre, Roaix devint propriété papale, et connut un nouvel élan de ses vignobles.

    La cave coopérative de Roaix-Séguret a été fondée en 1960. C'est la plus récente du département. Le vignoble fût reconnu par l’appellation Côtes du Rhône Villages en 1967.


    Voir le cahier des charges de l'appellation (INAO)

    1967
    Création de l'AOC Roaix
  3. Géographie

    Enchâssé entre celui de Rasteau et celui de Séguret, le vignoble s'étend sur les terres de la commune de Roaix, dans le département du Vaucluse.

    Climat

    Climat de type méditerranéen classique sous l'influence du Mistral.

  4. Sols

    Sols argilo-calcaires, terrasses caillouteuses de l'Ouvèze et pentes d'argile rouge décalcifiée.

  5. Les chiffres de Roaix

    Superficie de
    production

    143 hectares

    Production totale

    5 058 hl

    Couleurs

    • 97% Rouge
    • 2% Blanc
    • 1% Rosé

    Rendement
    moyen annuel

    35 hl/ha

    *Chiffres de l'exportation selon la dernière étude de flux

    Source : déclaration de récolte 2016