Duché d’Uzès

Un Duché et un vignoble chargés d’Histoire entre Pont du Gard et Cévennes !

Situé du Nord-Ouest de Nîmes, le vignoble s’étend à l’ouest du Pont du Gard jusqu’aux contreforts des Cévennes.

  1. Un Duché et un vignoble chargés d’Histoire entre Pont du Gard et Cévennes !
    Situé du Nord-Ouest de Nîmes, le vignoble s’étend à l’ouest du Pont du Gard jusqu’aux contreforts des Cévennes. Implantée dans la région depuis le VI siècle av J-C, la culture de la vigne se développe au Moyen-Age sous l’impulsion de l’Eglise, et à partir du XVème siècle, les vins du Duché d’Uzès jouissent déjà d’une belle réputation. A cette époque l’évêché produisait un vin blanc remarquable qui a d’ailleurs donné naissance à un ancien proverbe provençal. Très fier de son vin, l’Evêque aurait promis une bouteille de son vin aux jeunes mariés qui auraient passés leur première année de mariage sans se disputer, ce qui a donné naissance au proverbe « A volon gagna la vigno de mousso d’Uzès » (Ils veulent gagner la Vigne de Monsieur d’Uzès) qui se moque des jeunes couples « trop parfaits ».
    Aujourd’hui, les vins du Duché D’Uzès ont définitivement gagnés leurs lettres de noblesses en accédant au rang d’AOC en juillet 2012. Ils sont déclinés dans les trois couleurs, ce sont des vins d’assemblage élaborés à partir des cépages utilisés également pour les autres AOC de la Vallée du Rhône (Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault, Viognier, Clairette…)

    Cépages et saveurs




    Les Vins du Duché d’Uzès sont uniquement des vins d’assemblage, Grenache, Syrah, Viognier, Cinsault, Carignan, ou encore Mourvèdre et Marsane vont libérer tous leurs aromes pour donner aux Vins du Duché d’Uzès leurs lettres de noblesse.

    Aromatiques, épicés et fruités, ils sont souvent marqués de pointes de réglisse, de poivre ou d’olive noire, les vins rouges Duché d’Uzès revendiquent leur tempérament méridional et une identité commune. D’une robe intense, puissants, ils sont issus de grands cépages méditerranéens : principalement le Grenache Noir et la Syrah, alliés parfois au Carignan Noir, au Mourvèdre Noir ou au Cinsault Noir.

    Vins d’équilibre aux notes de fleurs blanches et de baies rouges, d’une robe pétale de rose, les rosés Duché d’Uzès séduisent par leur fraîcheur et leur vivacité. Un pur vin de plaisir à dominante de Grenache, allié à la Syrah ou au Cinsault.

    Avec leur robe dorée, leur puissance aromatique aux riches accents d’agrumes, les blancs Duché d’Uzès complètent à merveille le trio Duché d’Uzès. Des vins de haut niveau, où se distinguent particulièrement le Viognier et le Grenache Blanc.

  2. Histoire

    Le Vin du Duché d’Uzès, Une histoire vieille de deux mille ans …
    Dès le VIe siècle avant JC, Phéniciens et Grecs introduisent la vigne dans notre région, et les Romains poursuivent son développement. Plus tard, au Moyen Age, après avoir été présent dans de nombreux rites païens, il acquiert une forte signification symbolique aux yeux du clergé chrétien. Les besoins des évêques sont importants. Utilisé non seulement pour la communion des fidèles, le vin de l’évêque est aussi un vin d’honneur, qu’il faut servir sans lésiner à des hôtes prestigieux. Si l’évêque doit hospitalité et assistance aux voyageurs et pèlerins, c’est le plus souvent dans ces palais confortables et bien gardés que résident les princes, rois ou empereurs.
    Au XVe siècle, la vigne est cultivée sur les versants ensoleillés conquis sur la garrigue, dans des enclos ceints de murs en pierres sèches qui protègent des troupeaux mais aussi délimitent la propriété. Déjà à cette époque, il est fait mention d’un vignoble qualitatif et de « Vins Nobles ». Racine, en séjour à Uzès, disait de ce vin « qu’il était le meilleur du Royaume ».

    La vigne de Monsieur d’Uzès :
    La promenade des Marronniers et le parc, autrefois dépendances de l’Evêché, étaient plantés en vigne, séparés de l’Evêché et de la cathédrale par un rempart allant de la Tour Saint Julien à la Tour Martine. Vers 1400, très fier de sa vigne, l’Evêque souhaita ouvrir une porte pour accéder facilement à sa vigne. Les Consuls responsables de la sécurité voulurent l’en empêcher et la porte fût murée. Mais ce Monsieur d’Uzès eut alors la plaisante idée de faire savoir dans la ville « que pour le 1er de l’an, il ferait présent d’une carafe de son vin blanc à tous les jeunes mariés qui auraient passé leur première année de mariage sans se disputer ». L’histoire ne dit pas combien ont pu bénéficier de cette largesse ! Et ainsi naquit le dicton « Ceux-là veulent gagner la vigne de Monsieur d’Uzès », adressait aux jeunes couples se promettant de ne jamais se quereller ou par extension à ceux qui faisaient de trop beaux projets d’avenir.

    Depuis 1989, les Vins du Duché d’Uzès ont entrepris des démarches pour décrocher l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Cette appellation, basée sur un cahier des charges strict, ne vise pas des volumes, mais un vin de haut de gamme et de grande qualité. Un chemin long, qui a débouché à l’obtention de l’AOC en juillet 2012.



    Voir le cahier des charges de l'appellation (INAO)

    2013
    Création de l'AOC Duché d’Uzès
  3. Géographie

    L’aire Duché d’Uzès s’étend entre Nîmes et Alès, la ville d’Uzès se trouvant dans sa partie est. L’ensemble est limité à l’Ouest par les premiers reliefs des Cévennes ; au nord par le massif calcaire de Lussan qui culmine au mont Bouquet à 630 m ; à l’Est et au sud par de vastes plateaux calcaires, souvent boisés qui le séparent des pays de Nîmes, de Sommières et de la Vallée du Rhône. Enfin Le Gardon, élément majeur du réseau hydrographique local, traverse la zone du nord-ouest au sud-est.

    Climat

    Sur un plan climatique, le secteur présente un caractère méditerranéen, atténué par l’éloignement du littoral et par la présence des reliefs qui limitent cette influence marine. On observe de forts contrastes de température plus importants que sur le littoral, avec une diminution de un à deux degrés de la température moyenne annuelle entre le sud-est et le nord-ouest de la zone d’appellation.

  4. Sols

    La géologie locale fait apparaître des formations variées et de faible surface telles que le grès, les marnes, les galets, éboulis, alluvions anciennes, calcaires durs… Ces formations se répètent dans le paysage pour composer cette mosaïque de sols qui fait la force du Vignoble du Duché d’Uzès. Dès 1985, un zonage des potentialités viticole a permis de cartographier des unités homogènes de terroir et d’orienter les plantations pour adapter et optimiser les cépages pour la production en AOC.

  5. Les chiffres du Duché d'Uzes

    Superficie de
    production

    282 hectares

    Production totale
    en 2013

    10 602 hl

    Couleurs

    • 62% Rouge
    • 19% Blanc
    • 19% Rosé

    Rendement
    moyen annuel

    38 hl/ha

    *Chiffres de l'exportation selon la dernière étude de flux

    Source : déclaration de récolte 2013