Condrieu

Doré, délicat et aromatique

L'appellation la plus septentrionale de la Vallée du Rhône à produire des vins blancs

  1. Corne d’abondance de fleurs et de fruits, Condrieu affiche un tempérament aussi fort que son terroir est petit. Incessante éclosion de parfums et de saveurs. Enivrante ivresse.
    Christophe Tassan

    Sommelier Ambassadeur du Rhône

    Implanté sur la rive droite du Rhône, le terroir de Condrieu est célèbre pour ses vins blancs. Pour cette couleur, c’est appellation est la plus septentrionale de la Vallée du Rhône … Grandioses, ils tirent leur caractère exceptionnel du viognier, planté ici sur son terroir originel. Les terrasses étroites de l’appellation sont généralement composées de granit et « d’arzelle », mélange de roche en décomposition, granit, mica, schiste et argile, qui donne aux vins de Condrieu leurs arômes de fruits, de pêche blanche et d’abricot. Ses vignobles les plus réputés se situent en aplomb de la berge droite du Rhône, au sud de la Côte-Rôtie. L’amateur de vin saura s’éloigner du village pour arpenter les labyrinthes de vignes qui couvrent ses coteaux et puiser, au flanc de ses vertigineuses falaises de granit, un fameux cru blanc.

    Si le viognier a failli disparaître dans les années 50, la passion de quelques vignerons de l’appellation lui ont permis de rester en vie, pour mieux renaitre dans les années 80. Aujourd'hui, l’AOC compte 110 hectares de superficie et est devenue une référence mondiale, notamment aux USA.

    Né uniquement du capricieux et subtil viognier – cépage indigène de Condrieu (selon certaines sources, il serait originaire de Dalmatie) dont la légende raconte que le développement de sa culture aurait été encouragé par Probus - le cru Condrieu, doré, délicat et aromatique, s’épanouit jeune. Rond en bouche, son corps charpenté révèle des arômes de pêche et de violette….

    Cépages et saveurs




    Un seul cépage rentre dans la composition des vins de Condrieu : le viognier. Ce cépage unique lui confère onctuosité et générosité. Dans le verre, sa robe est d’or pâle avec quelques reflets verts. Frais mais très parfumé, le Condrieu propose des notes florales de violette ou fruitées de mangue et d’abricot. Dans son apogée, il dégage des touches de musc, pain d'épices et tabac. Sensible à l'oxydation, c'est un vin à boire jeune.

  2. Histoire

    La culture du viognier remonterait à l’époque Grecque (d’où une possible origine Dalmatienne). L’empereur Domitien l’a fait arracher car il disait que le vin avilissait les armées et à sa suite autour de 92 après JC., l’empereur Probus fit replanter le vignoble en déclarant qu’il rendait les hommes meilleurs vers 280 après JC. D’abord village gallo-romain, Condrieu devient la propriété de l’Église de Lyon.
    Au XIIe siècle, l’archevêque fait construire le château qui domine encore la ville afin de résister aux multiples attaques. Condrieu, de même que Saint Michel et Vérin, est ensuite le berceau des courageux mariniers du Rhône qui pendant des siècles, assurent les transports maritimes entre Lyon et Beaucaire...
    Les vins de Condrieu bénéficiaient déjà d’une réputation d’excellence depuis des générations : les papes d’Avignon l’appréciaient déjà.. Il connait par la suite des temps difficiles : le phylloxera, la guerre de 14-18, la crise des années 30 et l’industrialisation conduisent presque à son abandon. Plus récemment, Curnonsky le cite comme un des plus grands vins blancs de France. Dans les années 50, le marché aux vins de Condrieu, le plus ancien de la région, disparait... faute de vignerons. Il ne reste bientôt plus qu’une dizaine d’hectares cultivés sur les 170 définis lors de la création de l’A.O.C. En1940, l’AOC ne concerne plus que 3 communes : Condrieu, Vérin et Saint Michel. En 1967, celle-ci est étendue aux quatre villages voisins, Chavanay, Saint Pierre de Boeuf, Malleval et Limony, la portant à 387 ha… mais la surface plantée n’est toujours que d’une dizaine d’hectares. Maintenu tout de même par quelques vignerons passionnés de viognier, le vignoble renait dans les années 80 : on replante les coteaux abandonnés et reconstruit les murettes. En1986, les vignerons de Condrieu entreprennent une dernière révision de l’aire d’appellation. Le tiers de la superficie est retiré, pour ne garder que les coteaux les mieux exposés, là où le viognier atteint ses meilleures maturités.


    Voir le cahier des charges de l'appellation (INAO)

    1940
    Création de l'AOC Condrieu

    Christine Vernay : "Pour faire vivre ce terroir, je l’ai beaucoup exploré."

    « Condrieu, Côte Rôtie, Saint Joseph, Hermitage, Saint Peray et Cornas : du terroir, du terroir, du terroir ! »   Une histoire de famille… « Je n’étais pas destinée à reprendre le ...

    Inter Rhône Lire l'article
  3. Géographie

    Le vignoble de l’appellation se situe à 40 km au sud de Lyon et à 10 km de Vienne. Il s’étend sur une centaine d’hectares au carrefour de 3 départements. Il est réparti sur 7 communes : Condrieu, St Michel sur Rhône, Vérin, Chavanay, Saint Pierre de Boeuf, Malleval et Limony, dans les départements du Rhône, de la Loire et de l’Ardèche.

    Climat

    Climat d’influence continental, de type lyonnais, aux moindres influences méditerranéennes. Mais les températures y sont très élevées en été en raison de l’orientation et des sols pierreux qui emmagasinent la chaleur.

  4. Sols

    La rive droite de la Vallée du Rhône, entre Saint Romain en Gal et Serrières, est caractérisée par la présence d’une topographie extrêmement contrastée : les alluvions récentes du Rhône, ces terrasses sans relief, viennent frapper les pentes très vives qui assurent le passage entre ces dernières et le “plateau de Pélussin”. Le vignoble y grandit, accroché à la roche-mère grâce à des « chayées » nombreuses et étroites qui exigent un soin permanent.

    Depuis l’ère primaire, les roches ont subi de nombreuses transformations. Aujourd’hui, le granite sain occupe les parties profondes des affleurements. A l’intérieur de la frange altérée, la roche a une allure friable et les fractures sont riches en argiles.

    Ces fissures privilégient l’enracinement et la pleine santé des vignes de Condrieu, notamment en raison de la réserve hydrique fournie par les argiles. L’épiderme de cette frange, toujours peu épais sur les pentes, est constitué de minéraux altérés ou intacts, de fragments de roches et d’argiles. Les chayées retiennent cette partie meuble, ce qui permet la formation d’un sol plus riche en matière organique.

  5. Les chiffres de Condrieu

    Superficie de
    production

    192 hectares

    Production totale

    7 443 hl

    Rendement
    moyen annuel

    39 hl/ha

    *Chiffres de l'exportation selon la dernière étude de flux

    Source : déclaration de récolte 2016